haut_menu_divers
Retour AccueilDiaporamaContactez-nousN° de téléphone utiles

BANNIERE

Notre Histoire

Depuis plus de quatre siècles…

1670, la Maison de Charité
Une « Maison de Charité », fondée le 23 juin 1670, est à l’origine du Centre Hospitalier de Saint-Dizier. Elle était composée de petites maisons données par les particuliers et d’acquisitions faites par Messieurs les Administrateurs, toutes situées dans la Paroisse de Gigny (à l’emplacement de l’actuelle école Gambetta).

1773, l'Hospice

En 1773, le Conseil d'administration faisait appel aux Soeurs de Saint-Charles de Nancy, qui resteront au service des malades jusqu'en 1976. En 1889, l'Hospice compte 37 lits pour vieillards et 38 lits pour malades. En 1906, l'ancien couvent de l'Assomption (construit en 1863 et détruit par un incendie en 1903) est vendu pour être transformé en hôpital.

1911, l'Hôpital
Des travaux de modernisation furent entrepris à partir de 1908 jusqu’en août 1910, date à laquelle les services sont progressivement transférés jusqu'à l'inauguration officielle en juillet 1911. L’aménagement et le confort des nouveaux bâtiments en firent un établissement de premier ordre.

L’Établissement comprenait alors trois bâtiments importants :

– le grand bâtiment, abritant les Services de Médecine, de Chirurgie et les Services Généraux ;
– le pavillon des maladies de poitrine ;
– le pavillon des « vieillards ».


L’évolution du Centre Hospitalier
1973 : mise en service d’un pavillon de 62 lits regroupant également un Laboratoire et un ensemble de Kinésithérapie.
1973-1974 : des travaux de modernisation sont entrepris dans le bâtiment principal ce qui amène à la suppression de 3 salles communes de Chirurgie.
Janvier 1976 : construction d’un bâtiment de Médecine-Cardiologie de 120 lits.
Août 1986 : construction d’un bloc opératoire central équipé de 5 salles d’opération.
– 26 juin 2009 : inauguration du nouveau site du Centre Hospitalier Geneviève de Gaulle Anthonioz.
- 14 décembre 2009 : ouverture du nouveau Centre Hospitalier.

Geneviève de Gaulle Anthonioz,
un nom qui incarne les valeurs du Centre Hospitalier

Madame Geneviève de Gaulle Anthonioz rassemble toutes les valeurs que le Centre Hospitalier de Saint-Dizier souhaite promouvoir.
Nièce du Général de Gaulle, résistante dès 1940, Geneviève de Gaulle est arrêtée en juillet 1943 et déportée au camp de concentration de Ravensbrück. Libérée en février 1945, elle fait la connaissance d’un jeune éditeur, Bernard Anthonioz, qu’elle épouse. En 1958, elle rencontre le Père Joseph Wresinski, créateur d’ATD Quart Monde, dont elle sera présidente de 1964 à 1998. Après une vie de combat au service des plus démunis, elle s’éteint en 2002.

Cette volonté d’apporter un soutien physique et moral à la personne humaine, quelles que soient ses origines et ses croyances, rythme au quotidien la vie des professionnels du Centre Hospitalier.

Les quatre enfants de Madame Geneviève de Gaulle Anthonioz ont répondu très favorablement à ce projet de protection tutélaire, à telle enseigne que le portrait en bronze qui ornera l’entrée de l’hôpital est l’œuvre bénévole de l’un d’entre-eux, François-Marie Anthonioz, artiste peintre et sculpteur. Qu’ils soient chaleureusement remerciés.



Centre Hospitalier Geneviève de Gaulle Anthonioz — 1, rue Albert Schweitzer — CS 10001 — 52115 Saint-Dizier Cedex
Tél. : 03 25 56 84 84 — Fax. : 03 25 56 28 73 — direction@ch-saintdizier.fr         facebook

ligne_bleuelogo SaintDizier institutionnel